Benoît Dorémus

Forum de Benoît Dorémus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 petites créations anciennes, sans me prendre au sérieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laganache
Petit fan indigne


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: petites créations anciennes, sans me prendre au sérieux   Mar 3 Oct 2006 - 21:54

Sarko-salaud

C’est la ronde des gyrophares
Mais où étaient-ils ?
Durant ces années
On n’les voyait plus nulle part
Hormis paraît-il
Au bar accoudés

Faut dire il est un peu vrai
Qu’un verre à la main
Au lieu du calibre
Peut être que ça les rendrait
Un peu plus humain
Et nous bien plus libres

Barre à tribord
La France à la dérive
Toutes voiles dehors
Sarko arrive

C’est la ronde des gyrophares
Aux lumières bleutées
Sirènes criardes
Il n’est peut être pas trop tard
Pour faire respecter
Tes lois bien vic’lardes

Car aux dires du ministère
De l’injustice
Et de l’intérieur
Le pays est six pieds sous terre
Ta foutue milice
Ressort de bon coeur

Barre à tribord
La France se noie
Toutes voiles dehors
Sarko est là

C’est la ronde des gyrophares
Arborant fièrement
Leurs tenues bleu pâle
Tournent les gentils flicards
Qui vont, imposant
La prétendue morale

C’est ainsi qu’les filles de joies
Au petit matin
Ont quitté nos quais
Le proxo-ministre, lui, gardera
Comme unique putain
Sa salope, l’armée

Barre à tribord
La France a le vertige
Toutes voiles dehors
Sarko dirige

C’est la ronde des gyrophares
La nuit des banlieues
Déjà bien obscures
L’est encore un peu plus ce soir
A cause d’une ou deux
Soit disant bavures

Il est dit que l’uniforme
Les grades et l’étoile
Le képi vissé
Font du flic, le seul des hommes
A disposer du sale
Pouvoir de tuer

Barre à tribord
La France coulera-t-elle ?
Toutes voiles dehors
Sarko gouverne

C’est la ronde des gyrophares
La traque aux fumeurs
Est bien engagée
A choisir entre fumer et boire
Choisis de tout cœur
Le mélange-prohibé

Car en haut d’la pyramide
De l’Etat infâme
Les pires des dealers
Nourrissent les mafias horribles
De trafiquants d’armes
Avec notre beurre

Barre à tribord
Bientôt la France ira
Toutes voiles dehors
Sarko tomb’ra

A quand la révolution ?
Pour tout renverser
Nous prendrons d’autr’ armes
Sur tes CRS pleuvront
Les pavés noyés
Sous le macadam

Mais serons-nous plus heureux
Et plus libres
Quand le peuple régnera
Car on dit des hommes entre eux
Qu’ils sont bien pires
Oui bien pires que les rats

Barre à bâbord …

L’AMANT PEINE

Des mois sans toi
Ton toit sans moi
C’est gai ma foi
Cette histoire là
C’était prédit
On s’était dis
Ça tiendra oui
Mais pas une vie

Tu vois comme quoi
On croit parfois
Que tout ira
Oui mais voilà
Passe le temps
Jamais l’amant
Ne dure longtemps
Quand l’amour ment

Le cœur volé
L’secret caché
C’est bien joué
Quand t’es marié
Mais les semaines
Passées, prochaines
Seront les mêmes
Car quand moi j’aime … c’est l’âme en peine

Chanson crétine
Elle me déprime
J’ai plus de rime …alors j’termine …

SUR LE TROTTOIR

A deux pas des halles, où les gens se bousculent
près du vendeur d’casse-dalle, j’ai mon monde minuscule

Je gamberge, j’fais la sieste, de l’aurore jusqu’au soir
et ma vie très modeste, moi j’l’ai mise sur le trottoir

Et le monde tourne mal
regarde la tête des gens,
c’est marqué dans le journal,
je sais bien, j’dors dedans.

Là où d’autres f’raient la ronde, en faisant leur tapin
moi j’interpelle le monde, vu qu’c’est ça mon gagne-pain

J’dors à la belle étoile, parfois même dans un train
de Montmartre à Pigalle, là où zonent les copains

Tout ça paraît banal
pour les honnêtes gens,
même à la Capitale,
je sais bien j’vis dedans.

V’là dix ans que j’suis là à compter les chaussures
qui défilent devant moi, sans s’arrêter bien sûr

Le loto nationale n’enrichit qu’les plus grands
pour moi c’est Germinal du métro jusqu’au Champs

Vous qui crevez la dalle
on est tous du même rang
vient la peur qui s’installe
j’comprends bien, j’suis d’votre clan.

L’eau d’la Seine, c’est ma douche, j’en prends que d’temps en temps
j’y vais quand l’soleil s’couche, loin des rires des enfants

Sans famille, sans amour, mon chez-moi c’est l’béton
seul au milieu des tours sans le moindre horizon … alors ce soir …

J’f’rai un saut au canal
pour écouter le vent
oublier l’bruit des Halles
être heureux un instant,

Juste un saut dans l’canal
un dernier en passant
vous l’lirez dans l’journal
en mangeant vos croissants …
Revenir en haut Aller en bas
Frimoussette
Archange de la Dorémusie.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 621
Age : 47
Localisation : Lorraine (54)
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: petites créations anciennes, sans me prendre au sérieux   Mar 3 Oct 2006 - 22:37

ca serait bien que tu te présentes cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.creations-frimhouse.com/
Lolita
Admin tyrannique de ce forum.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4721
Age : 30
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: petites créations anciennes, sans me prendre au sérieux   Jeu 12 Oct 2006 - 21:52

oui! Very Happy

_________________
www.loliroger.com

*J'suis sur la lune si on m' demande...*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.loliroger.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: petites créations anciennes, sans me prendre au sérieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
petites créations anciennes, sans me prendre au sérieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accompagner sans se prendre la tête
» [RCT3] Créations Zig-Zou production
» Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]
» [Rumeur] Tokio Hotel sur Sans Interdit NRJ en septembre ou octobre ?
» Philippe Manoeuvre sans lunettes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Benoît Dorémus :: De l'autre côté de l'ordi. :: Le coin des artistes-
Sauter vers: