Benoît Dorémus

Forum de Benoît Dorémus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview Benito dans Ouest France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lolita
Admin tyrannique de ce forum.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4721
Age : 31
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Interview Benito dans Ouest France   Ven 16 Mar 2007 - 11:00

Merci à Gildas d'un forum voisin Wink

Benoit Dorémus « apprend le métier »
Renaud a repris une de vos chansons dans son dernier album. Il produit votre prochain disque. Votre rencontre ?


Benoît Dorémus: En fait, j'ai fait la connaissance du chanteur Sarclo en Suisse. On a sympathisé. Quelques jours plus tard, il devait faire parvenir une guitare de collection à Renaud. Il m'a alors dit de la lui apporter. Je suis donc arrivé à la Closerie-des-Lilas, le QG de Renaud à Paris. Je lui ai donné la guitare, et mes textes. Il les a beaucoup aimés, il en a même lu quelques-uns à voix haute dans le café. Pour moi qui suis un de ces admirateurs, c'était plus que je ne pouvais en espérer ! De fil en aiguille, on s'est retrouvé à travailler ensemble.

Mais vos influences ne s'arrêtent pas à Renaud ?

J'ai beaucoup écouté Reggiani ou Gainsbourg, comme tout le monde. Souchon aussi. Souchon, il a quelque chose que peu de chanteurs ont : la grâce. Plus tard, je suis arrivé au hip-hop, et je me suis pris la plus grosse claque de ma vie en découvrant Eminem. Ça a complètement changé ma façon d'écrire. Bon, je fais de la chanson française, on ne verra jamais mes disques dans les bacs de disques rap. Mais pour moi, le hip-hop, c'est un outil parmi d'autres pour faire de la chanson.

A quand le premier album ?

En fait, j'ai déjà un disque auto-produit (ndr : Pas en parler). On en reprend certaines chansons pour l'album qui devrait sortir en septembre, et que j'enregistre en ce moment. C'est une étape que j'attends depuis longtemps. Renaud, il s'implique, me donne son avis, mais a l'intelligence de savoir aussi me foutre la paix. C'est très agréable de poser enfin les chansons que je trimballe depuis des années. Ça va me permettre de passer à autre chose.

Propos recueillis
par Corentin LAMY.

_________________
www.loliroger.com

*J'suis sur la lune si on m' demande...*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.loliroger.com
Frimoussette
Archange de la Dorémusie.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 621
Age : 48
Localisation : Lorraine (54)
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Interview Benito dans Ouest France   Ven 16 Mar 2007 - 20:48

cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.creations-frimhouse.com/
Toto
Commère Dorémusienne
avatar

Masculin
Nombre de messages : 534
Age : 45
Localisation : Saverne ( 67 )
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Interview Benito dans Ouest France   Ven 16 Mar 2007 - 21:16

yeah yeah yeah
Revenir en haut Aller en bas
La Nouille
Gardien de la Dorémusie.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 791
Age : 31
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/03/2006
Flipomètre : BTS comm' Visuelle

MessageSujet: Re: Interview Benito dans Ouest France   Ven 16 Mar 2007 - 21:27

Dans Ouest France quoi.
Le journal que je lis parfois.
La classe. Uber classe même...

_________________
" Humains, pucelles et puis poètes peuvent bien aller mourir " Béhère

Mon renouveau Blog !
Revenir en haut Aller en bas
http://bynoodle.blogspot.fr/
cendilon
Jeune grenouille de Benito
avatar

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Interview Benito dans Ouest France   Sam 17 Mar 2007 - 22:43

trouver cela au hasard du web



Citation :
BENOÎT DORÉMUS

Spirituel rejeton


Amour viscéral de la langue française, scansion et urgence du hip hop,Benoît étonne. Et emballe. Un certain Renaud notamment, auquel il fait parfois penser. A suivre...


par Daniel Pantchenko


J'apprends le métier





Initials B.D. Donc pas tristes et presque « raccord » pour un loustic qui va décrocher une licence en Arts du spectacle (cinéma) en 2001, année où il s'installe à Paris, à vingt et un ans. Né à Besançon, il a vécu jusqu'alors près d'Avignon et dans la région de Metz. Quatrième de cinq enfants - deux frères et une sœur aînés, un frère cadet -, il doit à ses parents (mère enseignante et père financier) « l'amour des livres et des mots ».

S'il s'initie au cornet à piston à l'âge de sept ans, il griffonne déjà des poèmes, inachève bientôt un roman mélo (François gare-à-toi) copié sur le Sans famille d'Hector Malot, et commence à écrire ses premiers couplets à l'adolescence lorsqu'il « empoigne » la guitare de son père. Marqué par quelques « claques » chansonnières, nommées Brel, Gainsbourg et of course Renaud, il s'y met pour de bon vers ses dix-huit ans et va concocter certains titres qu'il chante encore aujourd'hui.

S'imposant l'écriture d'un roman à vingt ans, Benoît réalise qu'il est, pour l'heure, plus créatif en chanson. Et fin 2002, parisien depuis plus d'un an, il part en quête de musiciens : « L'idée de chanter seul à la guitare ne m'a jamais effleuré : je voulais un accordéoniste. » Ce sera Richard Posselt. Peu après, celui-ci lui présente un bassiste, Franck Portal, et en janvier 2003, le trio va entamer son périple dans les petits lieux de Paname. Au printemps 2004, Benoît sort son premier CD, autogravé, autoproduit, pochette autodécoupée.

Intitulé Pas en parler [cf. Chorus 48, p. 53], il attire néanmoins l'attention de quelques professionnels curieux, et même d'un « mécène », un spectateur autant conquis par l'artiste que déçu par le disque, illisible sur son lecteur : « Il m'a dit “Ton album mérite mieux, je veux bien financer un repressage”. Ça donne confiance... »

Augmenté de trois titres, ce nouvel opus du même nom [Chorus 53, p. 53] va mettre le feu aux poudres. Sarclo, l'irrévérencieux Suisse, d'emblée enthousiaste, invite Benoît à venir chanter avec lui ; futé, il envoie son jeune pote porter une guitare à Renaud, jadis déjà contacté en vain par celui-ci.

Après avoir « bougonné » qu'il n'est pas « prof de chanson », Renaud jette un œil sur l'album, flashe sur Rien à te mettre (il avait sans succès planché sur le thème) et promet de rappeler... Ce qu'il fait deux jours plus tard, en lâchant : « L'élève a dépassé le maître ! » Depuis, il l'a répété dans la presse et le jeune homme se voit sollicité de toutes parts ; mais évidemment, il brûle de travailler avec le père de Mistral gagnant, qui parle d'enregistrer Rien à te mettre et de produire son spirituel rejeton. Poil au menton, non ?


Daniel Pantchenko


je ne savais pas si c'etait deja là donc je n'ouvre pas de topic pour ...
Revenir en haut Aller en bas
Lolita
Admin tyrannique de ce forum.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4721
Age : 31
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Interview Benito dans Ouest France   Sam 17 Mar 2007 - 22:57

ca l'est deja en effet Very Happy Wink

_________________
www.loliroger.com

*J'suis sur la lune si on m' demande...*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.loliroger.com
perrine
Commère Dorémusienne
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 32
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Interview Benito dans Ouest France   Dim 18 Mar 2007 - 9:57

Alors merci Gildas, merci Lolita et merci Cendilon pour ces articles. Je tenais aussi à remercier mes parents....euh..... Suspect

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Benito dans Ouest France   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Benito dans Ouest France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les questions de l'interview!
» Interview LOUDBLAST dans le Zine "Music Eye" 2017
» [Mini CDs] "Miracle of Life" et "Madonna Verde"
» Interview LEMMY dans le magazine Rock'N'Folk août 2015 ...
» 21/08/13 interview stromae dans Snooze sur Pure FM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Benoît Dorémus :: Benoît Dorémus :: Médias-
Sauter vers: