Benoît Dorémus

Forum de Benoît Dorémus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 -relativité et bouts de ficelle-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No&mie
ContienG dans leu coffre.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2165
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: -relativité et bouts de ficelle-   Jeu 24 Jan 2008 - 9:14

« La reconstitution qu’on fait de son passé n’est pas définitive. »

C’est ce que le prof de français vient de nous dire à l’instant. Il continue son cours mais il m’a laissé un peu sur le côté, sur le bord de la route, avec cette phrase qui résonne encore. Son blabla, je ne l’entends plus vraiment, mais cette phrase m'étourdit.

Ce qu’il veut dire, c’est qu’on grandit, et au fur et à mesure, notre vision de notre passé change.
Rien de plus logique. On se construit au fil des ans, on est modelé par le temps.
Pourtant, ça me déconcerte, ça me donne le vertige de me dire que tout est si mouvant, sans attaches solides auxquelles on pourrait s’accrocher si on vacillait…
C’est absolument fou de réaliser qu’on ne construit rien de figé, que notre seule perception du monde peut tout renverser. Même ce que j’ai de plus résistant, mes idéaux, je mesure avec un peu de recul combien ils sont fragiles.

D’ailleurs, lorsque quelqu’un ébranle un peu mes certitudes, c’est impressionnant comme je me sens désorientée : le fragile équilibre que j’avais tant bien que mal réussi à mettre en place s’effondre.
Exactement la même sensation que l’on ressent quand on est passager dans une voiture et que la personne qui conduit a décidé de changer le du trajet habituel sans nous prévenir ; elle va tout droit au lieu de tourner à droite : il y a comme une petite partie de nous même qui tourne à droite puis qui est violemment ramenée dans la voiture.
Ben là c’est pareil, on sent que tout ne concorde pas à l’intérieur même de nous, tiraillé dans tous les sens… Juste parce que quelqu’un a titillé ce qu’on a de plus cher. En dehors du matériel et du physique, ce qu’on possède vraiment, pleinement, c’est seulement ça : des idées, des concepts, qu’on s’est approprié à notre guise. C’est nous. Et si quelqu’un atteint ça, ben il atteint le plus profond, le plus sensible. Le truc en plus qui nous distingue vraiment les uns des autres.
Bah oui, des pensées, il y en a autant que d’individus… Se mettre à la place de chaque terrien et essayer de comprendre comment il voit les choses. J’adore faire ça… Et c’est beaucoup plus facile que ça en à l’air. Même les personnes qui me dégoûtent le plus, j’arrive parfois à entrevoir chez elle le pourquoi du comment. Il suffit simplement de repartir de zéro, on se déconditionne, et là on voit l’étendue des innombrables points de vue qui s’offrent à nous.
Du coup, je me demande : comment peut-on construire des théories ? Comment peut on conserver la même force dans ses idées une vie entière? Pourquoi un seul idéal peut-il réunir des personnes si différentes ?
Après réflexion, tout me parait délicat, déficient, bourré de failles….. relatif !

La relativité.
Je crois que si je ne devais retenir qu’une définition de la vie, de nos actes, du monde, du temps, de l’univers, ce serait celle là.

Aussi bizarre que ça puisse paraître, c’est souvent à cette notion déstabilisante que je m’accroche… C’est un peu comme si je prenais des jumelles, et que je regardais le monde par le côté qui m’arrange : pour le voir de très loin ou de très près.
De si près que je ne vois plus ce qui m’entoure, mais seulement le gros plan d’un détail.
De tellement loin que je vois beaucoup de détails, mais je les perçois seulement.
Je règle ma vision et fais des mises au point sur ce que je veux, je peux, ou je dois voir. C’est selon.
Evidemment c’est enivrant, le sol se dérobe souvent sous mes pas, mais j’ajuste la distance qui me convient le mieux, afin de me donner l’illusion d’être dans la situation la plus confortable possible.

Et puis, malgré tout, y a toujours les petits bouts de ficelle auxquels je peux me raccrocher ! Ceux que j’ai ramassé le long de ma route. Ils sont fragiles mais ils sont là. Ils sont singuliers, parce que ce sont les miens, et que personne n’aura jamais les mêmes. Il y en a beaucoup, de toutes les couleurs, de toutes les longueurs.
Et je vais essayer de ne pas trop les abîmer.


Mieux. Je vais tous les associer, et les assembler en tresse.

Au moins je suis sûre que comme ça, ils ne casseront jamais !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/noemieracle
Lo.mel
Admin tyrannique de ce forum.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3202
Age : 30
Localisation : Where the Wild Things are.
Date d'inscription : 25/03/2006
Flipomètre : Il mano de la mia sorella nelle mutandine del Ponte de l'Alma

MessageSujet: Re: -relativité et bouts de ficelle-   Jeu 24 Jan 2008 - 14:11

J'ai lu ton texte, tu en avais déja posté un du genre si je me souviens ?
C'est vrai que tes reflections sont interessantes.
Je suis plutot d'accord avec lui.
Sauf que ca ne m'ebranle pas trop. Ca ne destabilise pas ce en quoi je crois. Ce n'est pas ca qui le fait ;-)

Au plaisir de te lire!

_________________
http://rueedison.blogspot.com/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
No&mie
ContienG dans leu coffre.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2165
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: -relativité et bouts de ficelle-   Jeu 24 Jan 2008 - 14:19

Ouep, ça tourne toujours autour de ça ce que j'écris! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/noemieracle
Benoît Méheut
Dorémusien confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 295
Age : 31
Date d'inscription : 15/01/2008
Flipomètre : Ce que je dis ? : deux tiers second degré pour un tiers pas concerné...

MessageSujet: Re: -relativité et bouts de ficelle-   Lun 28 Jan 2008 - 13:31

"L'idéalisme est l'opium des imbéciles" avait dit un jour, ou peut être une nuit, arrosée certainement, un humble philosophe allemand ou grec, on s'en fout.

Ce qu'il faut en retenir, c'est que si quelqu'un, ou quelque chose ébranle ce que tu crois penser, c'est peut être pour ton bien car si tu y croyais, ça ne t'ébranlerait pas... Il faut savoir être intègre. On peut retenir, accepter, en tout cas respecter une opinion, une idée, un concept, sans y adhérer pour un cheveu et surtout, brodel, sans remettre en cause son patrimoine psycho-socio-philosophique.

Moi j'ai trouvé un truc pas mal pour ça : je crois en des choses, les miennes, et je m'y tiens, je m'efforce de m'y tenir. Le meilleur moyen ? Etre lucide. La lucidité est la plus grave des qualités, elle fait voir, et non apercevoir, et comprendre l'horreur, l'imbécilité, l'idéalisme, la politique. Ca peut rendre cynique, mais ça ouvre les yeux. Du coup, on ne croit plus, on sait.
Revenir en haut Aller en bas
Benoît Méheut
Dorémusien confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 295
Age : 31
Date d'inscription : 15/01/2008
Flipomètre : Ce que je dis ? : deux tiers second degré pour un tiers pas concerné...

MessageSujet: Re: -relativité et bouts de ficelle-   Lun 28 Jan 2008 - 13:37

Et où est l'art dans tout ça ? wc
Revenir en haut Aller en bas
No&mie
ContienG dans leu coffre.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2165
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: -relativité et bouts de ficelle-   Lun 28 Jan 2008 - 14:08

Y en a pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/noemieracle
Benoît Méheut
Dorémusien confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 295
Age : 31
Date d'inscription : 15/01/2008
Flipomètre : Ce que je dis ? : deux tiers second degré pour un tiers pas concerné...

MessageSujet: Re: -relativité et bouts de ficelle-   Lun 28 Jan 2008 - 14:13

Ah... (c'est ce qu'aurait dit le philosophe en question...) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: -relativité et bouts de ficelle-   

Revenir en haut Aller en bas
 
-relativité et bouts de ficelle-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ampoule!!!!! comment je fais??
» Sillet de biscuit....
» Miss Bout de Viande 2009
» Da la relativité de l'hibernatus attitude.
» La réharmonisation (substitutions inside)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Benoît Dorémus :: De l'autre côté de l'ordi. :: Le coin des artistes-
Sauter vers: